Chiens de traineau, disciplines de neige

Chiens de traineau, disciplines de neige

Ces disciplines prônent le goût de l’effort, le respect de la nature, et surtout la recherche de l’osmose avec son attelage afin d’obtenir les meilleurs résultats.

En France, seuls les attelages de races ou de types nordiques comme les Husky de Sibérie, les Malamute d’Alaska, mais aussi les Pointer et les Braques, sont autorisés à courir sur les épreuves organisées par Fédération Française de Pulka et de Traineau à Chien (FFPTC).

Généralités sur les courses

Les courses de neige se déroulent de janvier à mars sur neige et dans des massifs montagneux. Les concurrents sont répartis dans différentes catégories selon le type d’attelage ou d’engins, le nombre de chiens attelés et l’âge des concurrents.

Chaque course est ouverte par un Musher meeting. Il s’agit d’un rassemblement au cours duquel les concurrents se voient attribuer un dossard. Le directeur de course y explique les difficultés du tracé et du balisage sans oublier de rappeler les règles de sécurité. L’épreuve se déroule en général sur deux manches avec un départ toutes les 1 à 2min selon les catégories. Le classement final est déterminé par l’addition des temps des deux manches

Les différents sports canins de traineaux

La Pulka désigne une luge lestée tirée par un à trois chiens. Le maître est relié à la pulka par une corde élastique et suit en ski de fond. Les chiens sont attelés à des brancards rigides qui les protègent dans les descentes. Initialement, la Pulka est utilisée par les familles scandinaves pour tirer les enfants en bas âge.

Le ski-joering se pratique en ski de fond et le skieur est directement relié à son ou ses chiens. Un maximum de deux chiens est admis.

La patinette est équipée de deux patins parallèles et d’un tapis de frein central. Le chien tracte son maître qui l’aide en poussant le sol, comme pour faire avancer une trottinette. Ce sport ne se pratique que pour des courses de sprint avec un ou deux chiens.

Le traîneau à chiens comporte trois types de courses. Les courses rapides dites de « sprint » font entre 7 et 25km par manche pour des attelages composés de 2 à 9 chiens ou plus. Les courses de moyenne distance mesurent entre 20 et 60km par manche et les courses de longue distance font un minimum de 50km par manches et peuvent atteindre 1800km comme la mythique Iditarod en Alaska. Dans ce dernier type de course, les mushers doivent bivouaquer la nuit avec leurs chiens. Le traineau est donc plus chargé que pour les autres épreuves (vivres, matériel de survie, gamelles et nourriture pour les chiens…). Ce type d’épreuve est réservé aux mushers expérimentés ayant un esprit de trappeur et d’aventurier.

A quoi penser avant de pratiquer un sport de neige avec son chien ?

Si votre chien vit principalement dehors, pensez à adapter sa ration. En effet, ses besoins alimentaires augmentent quand la température diminue, et encore plus si votre chien est sportif !

Prévoyez un abri correctement isolé pour votre chien afin de prévenir les éventuelles rhinites voire pneumonies infectieuses causées par de grandes variations de température.

Prévoyez également de traiter ses coussinets avec une solution tannante ou de lui mettre des bottines pour éviter tout problème de boiterie.

Vérifiez que vos animaux sont à jour des vaccins usuels, surtout si vous participez à des compétitions.

Enfin, choisissez du matériel adapté à la taille de votre chien pour pratiquer le sport de neige dans des conditions optimales !

 

Héloïse de Mijolla, vice-trésorière de ProVéto Junior Conseil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *